Le guide de votre bien-être à domicile

Jambière

Jambières : revue des matières et des tendances

jambières

© RG - Fotolia.com

Les jambières ont de nombreuses fonctions mais s’utilisent la plupart du temps en accessoires de mode… Les matières pour les confectionner sont nombreuses, en voici un panel !
  1. Les matières des jambières
  2. Les tendances

Les matières des jambières

Les jambières sont le plus souvent tricotées (il est d’ailleurs possible de les confectionner soi-même) et, par conséquent, utilisent donc des matières connues de tous.

En effet, on peut trouver des jambières en laine, et ce sont même les plus connues. L’utilisation de la laine permet de porter les jambières chez soi, lors de froides nuits d’hiver, à la danse, plus classiquement, mais aussi en accessoire de mode. La laine est donc idéale lorsqu’il fait froid grâce à sa propriété chauffante…

De plus, les jambières sont également souvent confectionnées en coton. En effet, le coton a la particularité de tenir chaud, mais s’adapte à la température extérieure et, surtout, ne pique pas ! Dès lors, les jambières en coton pourront s’utiliser en toutes saisons, au contraire de celles en laine, réservées à l’hiver. De plus, leur style est plus « simple » que les jambières en laine qui peuvent facilement passer pour des chaussettes de skis. Dès lors, les jambières en coton autoriseront des motifs, des couleurs et un style qui n’est pas possible avec les jambières en laine, plus lourdes. De nombreux modèles sont disponibles en coton bio, ce qui permet de conserver toutes les propriétés du coton… tout en préservant sa santé ainsi que la santé de la planète ! Le coton bio est donc très souvent utilisé pour les jambières à destination des enfants et bébés.

Enfin, le nylon est également beaucoup employé pour la fabrication de jambières, appelées aussi dans ce cas « jambières-bas ». En effet, les jambières utilisant le nylon sont donc opaques mais « transparentes » et se portent un peu de la même façon que des porte-jarretelles ou des collants, sans le désagrément de l’habillage/déshabillage… De plus, le nylon permet un séchage rapide, utile pour laver régulièrement ses jambières, ainsi qu’une grande résistance.

Les tendances

Parallèlement aux jambières « classiques », utilisées en accessoires de mode mais aussi (et surtout) lorsqu’il fait froid, on peut trouver des jambières d’été. Le plus souvent en lycra, ces jambières peuvent être portées par grande chaleur sans coller. Elles se portent le plus souvent sous un collant ou un pantalon, pour éviter les irritations ou, tout simplement, pour ne pas dévoiler ses jambes… Elles sont très utilisées dans le milieu sportif également.

Egalement, un autre style de jambières est apparu il y a peu, les jambières « douces » qui sont le plus souvent en acrylique et évitent l’effet « ski » des jambières en laine ou, parfois, en coton. Ces jambières peuvent également être portées en bas, et peuvent donc quelque fois comporter de la dentelle.

Enfin, d’autres matières plus exclusives interviennent dans la confection. Pour renforcer le côté douceur, nous pouvons notamment trouver des jambières en soie, en satin ou encore en cachemire, particulièrement chaudes !